lagardiolle.comAfficher l’image sourceLes actuaités locales
Afficher l’image sourceAfficher l’image source
Logo 100 %Infos localesAccueilHumour en images et dessinsDétente et loisirs

Le conservatoire botanique abrite notamment une flore tropicale d'espèces. Archives JDI (DC)

C'est la partie émergée du Groupe Pierre Fabre. Dans ce lieu hautement symbolique se concentrent les fondamentaux de l'entreprise castraise: rigueur, qualité, recherche, innovation et protection du patrimoine botanique. Car c'est bien la connaissance de la nature et la protection des plantes qui font avancer les Labos depuis leurs débuts et ça dure depuis soixante ans. Un ADN que le grand public est invité à découvrir en ce début d'été.

Au sein d'un domaine édifié en 1834, le Conservatoire de Cambounet-sur-le-Sor est doté de serres qui abritent sur 800 m2 une flore tropicale d'espèces cultivées pour leur utilité, mais aussi pour leur beauté ou leur rareté! Il dispose également d'importantes collections.

Trois missions

Trois missions

Installée sur 6 ha, cette structure remplit trois missions:
- Préservation et étude des plantes utilisées par Pierre Fabre,
- Étude et conservation des plantes médicinales traditionnelles et du savoir de Pierre Fabre les concernant,
- Protection des espèces menacées.

En relation avec les jardins botaniques du monde entier, les facs des sciences et de pharmacie, les INRA, les muséums, le Conservatoire a également une mission de vulgarisateur. Ainsi, reçoit-il toute l'année des pharmaciens, médecins, étudiants, associations...

Et donc, depuis 2021, le grand public lors des journées du Patrimoine et, cet été, les visites organisées à l'occasion des 60 ans de l'entreprise.

M D

 

Enfin, un second conservatoire a vu le jour en terre malgache à Ranopiso. Il regroupe 350 espèces dont 20 % sont menacées.

ACCUEIL
SOMMAIREà propos de LagardiolleZone de Texte: