Propriété privée. Ne se visite pas

Le château de Lagardiolle
Zone de Texte: À partir de 1237, l'on trouve les Saïssac seigneurs de Lagardiolle puis, en 1389, un acte du parlement de Toulouse reconnaît à Geraud de Belleserre la possession de Lagardiolle et de Saint-Avit. Quelques années plus tard, au début du XVe siècle, la baronne d'Appelle, sœur de feu Geraud, sollicite du parlement de Paris l'annulation de certaines procédures faites par le bailli de Puylaurens et soutient être propriétaire de Lagardiolle et Saint Avit. Mais à cette époque, la seigneurie de Saint Avit semble bien être passée entre les mains de Jean de Foix, résidant en Ariège, à qui succéda Georges de Foix Rabat. Jadis le château était entouré de murailles, durant les guerres de Religion et après le pillage de leur monastère, les religieux de L'Ardorel avaient trouvé refuge à Lagardiolle. Lorsque le château fut assiégé et pris par les troupes de Montgomery en 1587, ils se réfugièrent à La Rode, dans la paroisse de Lempaut. La lignée des Foix-Rabat finit par s'éteindre en 1748, lorsqu'Élisabeth de Foix Rabat légua ses biens à François de Rochechouart, qui vendit la même année le château de Lagardiolle à Jean Jacques d'Avessens de Moncalm. 
Zone de Texte: Commune de LAGARDIOLLERésultat de recherche d'images pour "Région occitanie"Résultat de recherche d'images pour "conseil départemental du tarn"Résultat de recherche d'images pour "communauté de communes sor et agout"CHÂTEAURetour
AccueilIndex